Sélectionner une page

mops022 - Arch Woodmann - Mighty ScotlandArtist: Arch Woodmann
Album: Mighty Scotland
Type:
cd album
Year: 2010
Contact: archwoodmann@yahoo.fr
Web:
www.archwoodmann.com/
Price: 10 € >> Buy

Tracklisting

01. Waves (2:46)
02. Five Blessings (3:05)
03. Duities And Fruities (3:23)
04. Drive Drive Drive (3:13)
05. Tricks (2:46)
06. From Those Lands (4:41)
07. This Is The Why (4:33)
08. True When Shared (3:52)
09. Tiny Dangers (3:38)
10. Three Weeks And Painted Wall (2:44)

Infos

Lorsque le premier album d’Arch Woodmann est arrivé jusqu’à nos platines en 2008, sans signe avant-coureur, ce fut un de ces coups de foudre qui ne pouvait pas rester sans lendemain. Faisant part de notre enthousiasme pour Draped Horse Blue Licorne Argentée Feather Blue (!) paru dans la confidentialité de l’auto-production, on découvre derrière un patronyme trompeur, un garçon qui vagabonde aux quatre coins de la France, défendant son disque avec la ferveur de la jeunesse.

L’évidente collaboration (mêmes goûts, même vision) se concrétise avec la parution de Mighty Scotland sur monopsone. Un disque pétri de références anglo-saxonnes, qu’Antoine Pasqualini aka Arch, a construit patiemment, en faisant appel à ses proches pour s’offrir une orchestration ambitieuse. Alors
que ses premières chansons étaient marquées du sceau de la fougue et des débuts au sein d’un groupe post-rock, Mighty Scotland est plus ambitieux encore, tant dans l’écriture, qui s’est simplifiée pour ne conserver
que l’essentiel, que dans la forme, qui s’est étoffée. Le chant est toujours sur le fil, cristallin, éclairant des chansons tortueuses (Duities And Fruities, Tricks), à la sensibilité à fleur de peau comme ce Five Blessings ou From Those Lands tout en cordes (pincées, frottées).

Ailleurs, Arch Woodmann évoque les ballades mid-tempo chaloupées de The Sea & Cake, quand This Is Why s’élance en mode ascensionnel ce qui lui vaudra probablement des comparaisons à Sufjan Stevens pour l’ambition de l’orchestration et la finesse des arrangements.

Sans perdre de sa fraîcheur mais avec lucidité quant à la réalité du microcosme de la musique, Arch Woodmann trépigne déjà pour repartir sur la route et défendre ses chansons sur scène – promis, pour la tournée de l’hiver prochain, on veillera à ce qu’il ne parte pas tout seul en vélo.

Enregistré à Rennes, Paris, Saint-Lô et Avranches entre décembre et juillet 2010 et mixé par Loïg Nguyen
– excepté Five Blessings enregistré et mixé par Alexis Berthelot et Romain Drogoul.
Enregistrement supplémentaires : Alexis Berthelot, Romain Drogoul et Arch.
Produit par Arch Woodmann. Masterisé par Alexis Berthelot.
Photos : Jean Marie Heindiger. Artwork : Stéphane Merveille.

Télécharger la presse de cet album au format pdf

 

Acheter cette référence